Intervention de M. Abdou ABARRY Représentant Permanent du Niger auprès des Nations Briefing du Conseil de Sécurité sur la Coopération entre les Nations Unies et l’Union Européenne

Intervention de M. Abdou ABARRY Représentant Permanent du Niger auprès des Nations Briefing du Conseil de Sécurité sur la Coopération entre les Nations Unies et l’Union Européenne

Je remercie M. Josep Borrell, Haut Représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, pour la qualité de son exposé.

Monsieur le Président,

Partageant la vision d’un système de gouvernance mondiale multilatérale basé sur le droit, les Nations Unies et l’Union européenne répondent aux crises, menaces et défis mondiaux qui nécessitent une coopération et une coordination fondées sur des règles et des valeurs universelles.

Leur partenariat couvre diverses thématiques qui cadrent avec les défis auxquels fait face le monde contemporain.

Ainsi, dans le domaine de la prévention des conflits, de la préservation de la paix et de la résolution des crises, les Nations Unies et l’Union européenne agissent de concert pour aider à mettre en place des institutions de sécurité et de gouvernance efficaces sur le long terme et pour mener des initiatives de diplomatie préventive propres à faire face aux nouvelles crises.

Elles coopérèrent étroitement pour la fourniture d’une assistance politique, financière et opérationnelle aux processus de paix ainsi qu’aux opérations de maintien de la paix.

En Afrique, par exemple, le partenariat entre les Nations Unies et l’Union Européenne se matérialise dans le domaine de la résolution des conflits, le soutien politique, technique, financier aux pays en situation de fragilité. L’on peut, à ce titre cité les missions d’appui en conseil stratégique, de formation et d’équipement des forces de défense et de sécurité à travers l’EUCAP Sahel au Niger et au Mali.

Dans le domaine du maintien de la paix, ma délégation salue et apprécie le rôle que l’UE dans la recherche de la stabilité au Sahel mais aussi dans la corne de l’Afrique à travers son appui à la Mission Africaine en Somalie (AMISOM). 

En Libye, l’Union européenne travaille en étroite collaboration avec les Nations unies, la Ligue arabe et l’Union africaine pour aider les acteurs libyens à réaliser de réels progrès sur la voie de la réconciliation par le dialogue national et les élections. Nous espérons voir la nouvelle opération navale européenne IRINI contribuer, encore davantage, à la lutte contre les violations de l’embargo sur les armes à destination de la Libye et à la lutte contre le trafic de migrants en mer Méditerranée.

Monsieur le Président,

La lutte contre le changement climatique est une sphère où les Nations Unies et l’Union européenne, grâce à des projets pilotes, mettent au point des outils de lutte contre les risques liés à la fragilité du climat.

En outre, l’Union européenne collabore avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en fournissant des conseils sur la façon appropriée de gérer les déplacements induits par le climat.

Par ailleurs, s’agissant de la riposte mondiale contre la pandémie de la Covid-19, l’Union européenne et ses États membres ont permis de mobiliser 38,5 milliards d’euros pour faire face aux conséquences humanitaires, sanitaires, sociales et économiques de la crise sanitaire.

En 2020, la Conférence des donateurs, dont elle fut le parrain, a permis de recueillir 16 milliards de dollars auprès des donateurs du monde entier, insufflant ainsi un élan décisif à la prévention, au traitement et à la recherche de vaccins contre la Covid-19.

Monsieur le Président,

Les Nations Unies et l’Union européenne mutualisent leurs efforts pour renforcer la coopération en faveur du développement, de la protection et la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

L’union européenne soutient la mise en œuvre de l’appel à l’action du Secrétaire général des Nations Unies visant à faire progresser les droits de l’homme de tous les êtres humains. Le Cadre de Conformité aux droits de l’homme signé à cet égard, avec les pays du G5-Sahel, en est un cas illustratif.

Il convient, également, de se féliciter de l’adoption du Plan d’action 2020-2024 pour les doits de l’homme et de la démocratie, qui consiste entre autres, à protéger et responsabiliser les individus ; construire des sociétés résilientes, inclusives et démocratiques ; promouvoir un système mondial pour les droits de l’homme et la démocratie ; exploiter les opportunités et relever les défis des nouvelles technologies ; et agir en travaillant ensemble.

Ce partenariat, en faisant la promotion de l’État de droit et de la justice, contribue, à n’en pas douter, à créer les conditions favorables au maintien de la paix et de la sécurité dans beaucoup de régions à travers le monde.

Pour conclure, ma délégation est d’avis que l’action des Nations Unies devrait continuer à bénéficier de l’apport du partenariat que l’organisation entretient aussi bien avec l’Union Européenne, l’Union Africaine qu’avec l’ASEAN.

C’est en tirant profit des avantages comparatifs qu’offrent ces organisations régionales, que les Nations Unies poursuivront leur objectif premier de maintenir la paix et la sécurité internationales.

Je vous remercie !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *