Déclaration de M. Aougui NIANDOU Représentant Permanent-adjoint de la République  du Niger auprès des Nations Unies au briefing du Conseil de Sécurité sur la situation au Kossovo

Déclaration de M. Aougui NIANDOU Représentant Permanent-adjoint de la République du Niger auprès des Nations Unies au briefing du Conseil de Sécurité sur la situation au Kossovo

Je remercie Mr. Zahir Tanin, Représentant spécial du Secrétaire Général et Chef de la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kossovo, pour la qualité de son exposé.

Monsieur le Président,

Ma Délégation se réjouit de la dynamique politique positive impulsée par les élections législatives du 14 février 2021 ainsi que de la déclaration de politique générale du nouveau gouvernement Kosovar, qui met au centre de ses priorités la gestion de la pandémie du covid-19 et la prise en charge des défis socio-économiques.

La normalisation des relations entre Belgrade et Pristina requiert l’engagement constructif des parties dans le processus de dialogue.

Pour aboutir à des résultats concluants, il est opportun que les parties fassent montre de volonté politique et soient résolues à faire des concessions mutuelles.

Ma délégation exprime sa profonde préoccupation quant au regain des tensions et aux incidents touchant les sites religieux et culturels.

L’hostilité au retour volontaire des personnes déplacées constitue un aspect qu’il convient d’appréhender avec une attention particulière.

A cet effet, nous encourageons la mise en œuvre de mesures concrètes en faveur de la protection des sites religieux, et appelons au respect et à la protection des droits des personnes déplacées et rapatriées ainsi qu’à leur réintégration sociale dans des conditions optimales de dignité et de sécurité.

La prise en compte de la dimension femmes, paix et sécurité est un facteur clé de la réussite d’un processus de paix.

C’est pourquoi, nous exhortons les autorités du Kosovo à garantir la pleine et effective participation des femmes aux processus politiques et à tous les aspects de la vie socio-politique.

Pour conclure, ma délégation encourage l’adoption de mesures tendant à renforcer l’état de droit, les droits de l’homme et l’inclusion sociale en ce qui concerne la mise en œuvre du programme de réforme du gouvernement.

Nous exhortons Belgrade et Pristina à intensifier leurs efforts pour prévenir toute stagnation du dialogue.

Nous saluons l’engagement des acteurs régionaux et internationaux à accompagner les deux parties vers un règlement pacifique et durable du différend.

Je vous remercie !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *