Intervention de M. Aougui NIANDOU Représentant Permanent-Adjoint du Niger auprès des Nations Sur la situation au Moyen Orient, y compris la question Palestinienne

Je voudrais remercier Monsieur Nickolay Mladenov, pour son exposé détaillé sur la situation au Moyen-Orient.

Monsieur le Président,

Au moment où le vent de normalisation des relations entre Israël et ses voisins arabes se poursuit avec tous les espoirs qu’il suscite, ma délégation reste préoccupés par les récents développements au Moyen Orient notamment avec la décision des autorités Israéliennes de poursuivre la construction de nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie occupée, les expulsions forcées ainsi que la démolition des structures palestiniennes.

Le Niger déplore ces évènements qui surviennent en moins d’un mois après la signature des accords de normalisation entre Israël et deux pays Arabes du golfe, dont le sillage a laissé entrevoir le chemin prometteur pour la reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Eu égard aux efforts déployés, depuis tant d’années, pour le rapprochement des parties et au regard du contexte des développements positifs depuis les accords du 15 septembre, la décision des autorités israéliennes risque de mettre à rude épreuve la confiance entre les parties et d’enliser le processus de paix.

C’est pourquoi nous appelons Israël à respecter les principes du droit international dans les territoires occupés et à s’abstenir de toute mesure contraire pouvant nous éloigner de la perspective d’une reprise des pourparlers de Paix en vue, d’une solution négociée à deux Etats telle que soutenue par la communauté internationale.

Il est plus que jamais nécessaire pour la communauté internationale, les membres du quartet et, le Conseil de sécurité en particulier, à ne ménager aucun effort dans le rapprochement entre Israël et la Palestine et leur accompagnement vers une table de négociation en vue d’un règlement de ce conflit, qui satisfasse les aspirations légitimes à la création d’un État viable pour l’un et à la sécurité pour l’autre. Tout abandon de cette voie, aura des répercussions sur toute la région et sur la paix et la sécurité internationale.   

Le sens de retenue et d’écoute dont ont fait montre les autorités israéliennes aux différents appels de la communauté internationale, ainsi que la grande volonté politique du Président Mahmoud Abbas récemment renouvelée devant l’Assemblée générale des Nations unies représentent des acquis dont nous devons exploiter toutes les chances pour amener les parties à reprendre le dialogue.

Monsieur le Président,

La situation humanitaire dans la région demeure préoccupante notamment avec la propagation du Covid-19 qui n’épargne ni les Israéliens, ni les palestiniens.

Cette pandémie est venue trouver une situation déjà complexe sur le plan sanitaire, avec le manque de matériels et produits médicaux adéquats et une situation économique désastreuse, induite par le maintien d’un blocus insoutenable sur la bande de Gaza, qui accentue la vulnérabilité des populations palestiniennes.

C’est pourquoi un soutien accru à l’UNRWA, est nécessaire pour lui permettre de poursuivre ses activités utiles sur le terrain.

Il incombe également à Israël, en tant que puissance occupante, d’assumer ses responsabilités conformément au droit international humanitaire dans l’administration des territoires sous son contrôle.

Pour conclure, le Niger salue les efforts inlassables de Nicolas Mladenov et réaffirme son soutien total aux efforts de la communauté internationale en vue d’un dénouement heureux du confit israélo palestinien.

Je vous remercie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *