Dialogue informel de M. Aougui Niandou Représentant permanent adjoint du Niger auprès des Nations unies avec l’ambassadrice Elisabeth Tichy-Fisslberger Présidente de la Commission des droits de l’homme des Nations unies

Dialogue informel de M. Aougui Niandou Représentant permanent adjoint du Niger auprès des Nations unies avec l’ambassadrice Elisabeth Tichy-Fisslberger Présidente de la Commission des droits de l’homme des Nations unies

Monsieur le President,

Je voudrais tout d’abord remercier Ambassadrice Elisabeth Tichy-Fisslberger, pour sa présentation. Comme il a été mentionné lors du débat au début du mois, les droits de l’homme ne sont pas seulement une question transversale à l’ordre du jour du Conseil de sécurité, mais ils constituent également un outil puissant en termes de diplomatie préventive et de maintien de la paix et de la sécurité.

Mme Bachelet a frappé fort en déclarant que les actions visant à lutter contre les violations des droits de l’homme contribuent largement à prévenir la reprise des conflits.

Le Niger apprécie également les synergies et les relations entre le Conseil des droits de l’homme et le Conseil de sécurité. Comme vous le savez peut-être, l’intérêt pour les questions relatives aux droits de l’homme au niveau du Conseil de sécurité a fortement augmenté par rapport à 2006, année de la mise en place du Conseil des droits de l’homme.

Aujourd’hui, la majorité des résolutions du Conseil de sécurité comportent une composante relative aux droits de l’homme ou aux lois sur les droits de l’homme. Je sais que pour nous, Niger, membre du G5 Sahel et du Conseil de sécurité, le cadre de conformité aux droits de l’homme et au droit international humanitaire de la force conjointe du G5 Sahel, est essentiel.

Un accord technique a été signé le 23 février 2018 entre les Nations Unies, l’Union européenne et les pays du G5 Sahel, afin de définir le cadre et de préciser les rôles et responsabilités des différents acteurs dans sa mise en place. Nous espérons avoir de vos nouvelles à ce sujet et savoir comment le Niger peut être utile, en particulier compte tenu des restrictions dues à la pandémie de Covid-19 et des troubles accrus dans la région.

Je vous remercie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *