DÉCLARATION PAR L’AMBASSADEUR JERRY MATJILA REPRÉSENTANT PERMANENT DE L’AFRIQUE DU SUD AUX NATIONS UNIES LORS DE LA RÉUNION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SOUDAN

DÉCLARATION PAR L’AMBASSADEUR JERRY MATJILA REPRÉSENTANT PERMANENT DE L’AFRIQUE DU SUD AUX NATIONS UNIES LORS DE LA RÉUNION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SOUDAN

Monsieur le Président

J’ai l’honneur de faire cette déclaration au nom des pays africains, du Niger, de l’Afrique du Sud, de la Tunisie et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines (A3+1).

D’emblée, Monsieur le Président, permettez-moi de vous exprimer notre gratitude pour avoir convoqué cette réunion. En outre, nous voudrions remercier nos rapporteurs d’aujourd’hui, la Secrétaire générale adjointe Rosemary Di Carlo et le Secrétaire général adjoint Jean-Pierre Lacroix, pour leurs exposés éclairants sur les développements concernant le Soudan et l’UNITAMS.

Nous voudrions également exprimer notre gratitude à l’équipe de planification de l’UNITAMS pour ses efforts et ses consultations constantes afin de donner vie à la mission politique spéciale envisagée.  Nous sommes convaincus qu’elle saura mener à bien la tâche gigantesque qui l’attend.

Monsieur le Président,

En tant que communauté internationale, nous nous sommes fermement engagés à contribuer à l’instauration de la paix, de la stabilité et de la prospérité au Darfour depuis plus de dix ans. Ce fut un voyage mouvementé, mais des progrès significatifs ont été enregistrés au cours de ce processus. C’est dans cette optique que, en transformant ce chapitre en une nouvelle mission politique spéciale, nous veillons à préserver les acquis et à continuer à contribuer à l’instauration de la paix à laquelle les Soudanais ordinaires aspirent toujours de toute urgence.

À cet égard, l’A3+1 salue les efforts du gouvernement de transition soudanais qui poursuit les réformes politiques, fait progresser le processus de paix et s’attaque à la situation économique qui se détériore rapidement. En outre, nous sommes également encouragés par la signature de l’accord du 29 août avec l’Armée de libération du Soudan (SLA) – Minna Minawwi et le SRF, et de l’accord du 3 septembre 2020 sur les principes qui marquent des étapes importantes sur la voie d’une paix durable au Soudan.

Monsieur le Président,

Nous reconnaissons que le gouvernement de transition opère dans des conditions caractérisées par une situation économique désastreuse, une pandémie de grippe Covid 19 ainsi qu’un climat politique tendu. Le rapport du SG souligne clairement que « l’inflation galopante, les pénuries continues de produits de base essentiels, un déficit public croissant et la baisse des recettes ont placé l’économie du Soudan dans un état critique ». En conséquence, nous appelons à la levée de toutes les sanctions au Soudan, car elles ont atteint leur limite. En fait, elles entravent encore davantage les perspectives de progrès dans le pays.

L’A3+1 se félicite des engagements pris lors de la conférence sur le partenariat avec le Soudan pour aider à améliorer la situation socio-économique du pays. Nous sommes convaincus que ce soutien contribuera à atténuer un certain nombre de difficultés auxquelles le Soudan est actuellement confronté.

Sur le plan de la sécurité, nous nous félicitons des efforts déployés par le gouvernement de transition en collaboration avec la MINUAD pour faire face à l’augmentation des violences intercommunautaires dans le pays, ainsi que des mesures prises dans le cadre du plan national de protection des civils.

Alors que la MINUAD se retire, nous encourageons la MINUAD à continuer à travailler avec les parties prenantes des autorités nationales et locales ainsi qu’avec l’équipe de pays des Nations unies et d’autres partenaires pour protéger les civils, faciliter la médiation et résoudre les problèmes sous-jacents d’accès aux terres et aux ressources.

Monsieur le Président

L’A3+1 attend avec impatience la nomination urgente du représentant spécial du secrétaire général qui assumera l’autorité générale et fournira une direction stratégique pour toutes les activités de l’UNITAMS, jouera un rôle de conseil et de défense au niveau politique et coordonnera les efforts de la communauté internationale pour soutenir les objectifs stratégiques du mandat de l’UNITAMS.

Le Soudan est un pays géostratégique qui partage des frontières avec des pays clés de la région, qui jouent un rôle essentiel dans le rétablissement de la paix et de la sécurité dans la région et sur l’ensemble du continent africain. Il est donc impératif que nous continuions à assurer la stabilité au Soudan.  En tant que président de l’IGAD, le Soudan joue un rôle essentiel dans le renforcement de la cohésion dans la Corne de l’Afrique.

Je vous remercie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *