Déclaration de M. Aougui NIANDOU Représentant Permanent Adjoint du Niger auprès de l’ONU en consultation sur le centre Régional des Nations Unies pour l’Asie Central (UNRCCA)…

Déclaration de M. Aougui NIANDOU Représentant Permanent Adjoint du Niger auprès de l’ONU en consultation sur le centre Régional des Nations Unies pour l’Asie Central (UNRCCA)…

Monsieur le Président,

Permettez-moi, tout d’abord, de remercier Mme Natalia Gherman, pour son leadership et sa détermination à amener les cinq pays ciblés par l’UNRCCA, à une compréhension mutuelle pour résoudre les problèmes en suspens de manière pacifique et collaborative. Nous nous félicitons de l’occasion que cette discussion interactive offre pour aborder les thèmes de la prévention des conflits, de la gestion des eaux transfrontalières, du rôle des femmes et des jeunes.

Mais d’abord, sur le Covid-19 et ses implications pour la région. La poursuite du plaidoyer préventif à l’aide de plateformes en ligne est louable et témoigne de l’engagement du centre à maintenir ses activités malgré les restrictions imposées par la pandémie. L’engagement et le soutien continus du Centre au travail des entités des Nations Unies en Afghanistan voisin sont également cruciaux, car ce pays est durement touché par la maladie. La solidarité de ses voisins et de l’UNRCCA contribuera grandement à son intégration régionale, atténuera les impacts socio-économiques de la pandémie et contribuera au renforcement de la paix et de la stabilité dans la région. Nous espérons également que les efforts de lutte contre cette pandémie se poursuivront dans les mois à venir pour aider la région à mieux reconstruire.

Deuxièmement, je voudrais réaffirmer le soutien du Niger aux efforts entrepris par le Centre dans le domaine de la diplomatie préventive, un concept que nous insistons constamment ici au Conseil.

Un sujet qui nous intéresse particulièrement est la gestion des eaux transfrontières et la manière dont l’UNRCCA a œuvré pour favoriser les accords régionaux qui ont contribué à renforcer la paix et la sécurité dans cette région. Les enseignements tirés de cette expérience pragmatique de la gestion des ressources en eau et le rôle des acteurs régionaux pour aider à résoudre les différends entre les pays riverains peuvent être partagés et reproduits dans d’autres régions.


Enfin, je voudrais féliciter et encourager l’UNRCCA pour ses activités régionales en matière de promotion de l’agenda des femmes pour la paix et la sécurité. Nous comprenons que c’est un domaine qui vous est cher, être une femme et avoir occupé un poste de direction. Veiller à ce que les femmes et les jeunes soient bien représentés dans les sphères politiques et économiques est essentiel pour une paix durable.

Je vous remercie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *