Covid-19 : les Nations Unies sont les mieux placées pour galvaniser une réponse multilatérale, estime Tijani Muhammad-Bande

Covid-19 : les Nations Unies sont les mieux placées pour galvaniser une réponse multilatérale, estime Tijani Muhammad-Bande

Alors que le monde est confronté à la pandémie de la Covid-19, les Nations Unies restent les mieux placées pour galvaniser une réponse multilatérale, a estimé lundi devant la presse internationale le Président de l’Assemblée générale.

« Dans le cadre de l’Assemblée générale, les États membres continuent de s’attaquer à un large éventail de questions complexes et transversales qui touchent les populations que nous servons », a estimé Tijani Muhammad-Bande lors d’une conférence de presse virtuelle.

«La solidarité reste notre meilleure ligne de défense, et nous restons des nations, unies dans leurs efforts pour répondre aux besoins de tous », a-t-il ajouté.

Le diplomate nigérian a fait valoir que l’Assemblée générale a travaillé d’arrache-pied pour faire respecter ses mandats vitaux, assurer ses services essentiels et garantir la continuité des activités durant la pandémie de Covid-19.

Il s’est félicité des méthodes de travail novatrices adoptées par l’Assemblée pour permettre aux membres d’arrêter des mesures et recommandations essentielles, notant que depuis le 27 mars, l’organe a adopté 26 résolutions et décisions.

Tijani Muhammad-Bande a rappelé que l’Assemble générale organise le 17 juin des élections pour les membres non permanents du Conseil de sécurité, les membres du Conseil économique et social et le président de la 75e session de l’Assemblée générale.

Le Président a également mis l’accent sur la célébration, le 26 juin de la Journée de la Charte, alors que le 30 juin aura lieu la réunion de haut niveau marquant le lancement de l’Alliance pour l’éradication de la pauvreté.

Leadership louable

« Les États membres ont fait preuve d’un leadership louable en travaillant continuellement sur des initiatives aux Nations Unies pour aider les pays en développement à faire face à la Covid-19, a estimé le Président.

« Alors que nous nous efforçons de mieux reconstruire l’après Covid-19, j’invite les États membres à respecter les engagements qu’ils ont pris dans le cadre du Programme d’action d’Addis-Abeba pour le financement du développement afin de renforcer la résilience et empêcher les inégalités de s’aggraver », a-t-il insisté.

D’après lui, dans le contexte de la Covid-19, les communautés du monde entier vivent désormais à un niveau plus profond le message exprimé par les dirigeants planétaires en septembre lors de leur sommet, selon lequel la santé est un investissement dans le capital humain, le développement social et économique et l’autonomisation de tous les peuples.

Rappelant que 2020 est une année charnière pour l’humanité, en raison de la commémoration du 75e anniversaire de l’ONU, le 25e anniversaire de l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing et le début de la Décennie d’action et de réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), le Président a souligné que ces événements marquants appellent à l’action pour créer un monde meilleur pour tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *